Wednesday, August 29, 2007

DBs' August Challenge: Eric Kayser's Milk Chocolate and Caramel Tart! - Défi d’Août des PT: La Tarte Chocolat au Lait et Caramel d'Eric Kayser

Our lovely hosts this time around are Veronica of Veronica's Test Kitchen and Patricia of Technicolor Kitchen, and the challenge this month was Eric Kayser's Milk Chocolate and Caramel Tart from his book Eric Kayser's Sweet and Savory Tarts which was previously mentioned on this blog but which I hadn't yet used. For the full recipe you can go to Veronica or Patricia's blogs.

En Français: Nos très gracieuses hôtesses pour le défi du mois de Juillet des Pâtissiers Téméraires étaient Veronica de Veronica's Test Kitchen et Patricia de Technicolor Kitchen et le défi était la Tarte au Chocolat au Lait et Caramel d’Eric Kayser que l’on peut trouver dans son livre Les Tartes d’Eric Kayser dont j’avais parlé précédemment dans ce blog mais que je n’avais pas encore utilisé. Pour la recette (en Anglais), vous pouvez rendre visite aux blogs de Veronica et Patricia.

I arrived at my sister's house in Chicago on August 2nd, and knew that from the 7th to the 23rd it would be a mad rush as I traveled to a couple of different places so there would be no possibility of making the tart then, and seeing as my nieces would be on a trip until the weekend of Labor Day when I got back on the 23rd, I was forced to attempt the challenge the first weekend of August while we were all still together and I had a captive audience for some chocolate and sugar.

En Français: Je suis arrivée chez ma soeur à Chicago le 2 Août, et je savais que du 7 au 23 ce serait la course folle pendant que j’irais à d’autres endroits, donc il me serait impossible de faire la tarte à ce moment-là, et que mes nièces seraient parties jusqu’au 3 Septembre quand je serais de retour le 23, donc à l’évidence je devais tenter ma chance le premier week-end d’Août pendant que nous serions encore tous ensembles et que j’avais une audience captive prête à manger du chocolat et du sucre.

The main challenges to me in this recipe were:
1) Since I wasn't in France I was confused as to the whole heavy cream as opposed to heavy whipping cream, the first being for the caramel and the second for the chocolate cream/mousse. I asked for Tartelette's help to identify which things I needed to buy since all I could find was heavy whipping cream but not heavy cream, but even her sage advice could not help me find what seems to be unavailable in Chicago grocery stores. Luckily, after making my sister run around with me to different grocery stores everywhere, she found me some crème fraîche at the local Whole Foods, which could be substituted (and indeed which is probably the original ingredient) for the heavy cream.

En Français: En ce qui me concernait, les principaux défis de cette recette étaient les suivants:
1) Comme je n’étais pas en France, j’avais des difficultés à trouver l’équivalent Américain de la crème fraîche, çad la heavy cream et ne trouvait que l’équivalent de la crème fleurette, la première étant pour le caramel et la deuxième pour la crème/mousse au chocolat. J’ai demandé les bons conseils de Tartelette, mais même son infinie sagesse ne pouvait pas m’aider à trouver quelque chose qui à l’évidence ne se vend pas dans les supermarchés de Chicago. Heuresement pour moi, après avoir fait tourner ma sœur en bourrique pour trouver cette heavy cream, elle a repéré de la crème fraîche dans le grand supermarché bio qu’elle fréquente (et au final c’est probablement l’ingrédient d’origine), donc problème résolu.

2) Caramel and I spend a lot of time on unfriendly terms when I try to make it from scratch, so I knew I'd have to take my time and go about it gently since I didn't really want to go out and buy whole new ingredients to replace anything I'd mess up.

En Français:
2) Le caramel et moi nous ne sommes pas copain-copain quand j’essaye d’en faire moi-même, donc je savais dès le début qu’il faudrait y aller lentement et prendre mon temps parce que je n’avais pas très envie de devoir resortir aller acheter des ingrédients que j’aurai gaspillé.

The 3rd less serious challenge was to cook in a kitchen I'm not used to cooking in and where I wasn't using my own familiar and beloved kitchen tools. I found the one tart pan that was the proper size after digging around and it was Pyrex, so I just had to concede that I wouldn't be able to take the crust out from the get-go, and as my sister (who is a fabulous cook) hasn't cooked in a while, I had to search around for various utensils but ended up doing fine overall substituting one thing for another and so on and so forth... the only thing I couldn't do that I would have liked to have done was to pipe the chocolate cream over the caramel and to decorate the top of the tart with whipped cream, but as she has no pastry bag or tips (to use with a plastic bag), I had to go for a simpler decorating style.

En Français: Le 3ème et moins sérieux défi était de cuisiner dans une cuisine à laquelle je n’étais pas habituée et où je n’avais pas accès à mes propres ustensiles de cuisine. J’ai trouvé « le » moule à tarte de la bonne taille en cherchant un peu et il était en Pyrex, donc dès le premier abord, j’ai du concevoir que je ne pourrais pas démouler le fond de tarte, et comme ma sœur (qui est une cuisinière hors pair) n’a pas fait la cuisine depuis très longtemps, j’ai du chercher pour trouver les ustensiles dont j’avais besoin, mais en tout et pour tout je me suis bien débrouillée pour trouver des choses qui feraient l’affaire, etc… La seule chose que je ne pouvais pas faire mais que j’aurai bien aimé faire aurait été d’utiliser une poche à douille pour la mousse au chocolat et de pouvoir faire des décorations avec de la crème fouettée, mais comme elle n’a plus de poche à douille ni de douilles (que j’aurai utilisé avec un sac en plastique), j’ai du faire plus simple dans la décoration.

The one kitchen tool that my sister has and that I'd want to marry, if I didn't have a boyfriend and the tool in question wasn't inanimate, is her Kitchen Aid stand mixer. I started using it right away and in fact used it for every conceivable aspect of this recipe that allowed its usage, and after turning it on to mix the first few ingredients for the dough/crust, I proclaimed to my sister that I wanted to marry it. I just have to tell myself that I'll get one soon...

En Français: Le seul ustensile de cuisine que possède ma soeur et que je voudrais épouser, si je n’avais pas déjà un copain et que l’ustensile en question n’était pas une machine, c’est son robot Kitchen Aid. J’ai commencé à l’utiliser dès le début de la recette et l’ai utilisé pour tous les aspects de la recette qui le permettaient, et après l’avoir enclenché pour mélanger les premiers ingrédients pour la pâte, j’ai déclaré à ma sœur que je voulais l’épouser. Il faut que je me dise que je m’en achèterai un bientôt…

Overall, the recipe was quite straightforward if you followed it to the letter. I think the key to this recipe in the end is basically to let every possible ingredient get to room temperature (except for the whipping cream of course) before using it. I managed to get the caramel to work out properly from the start and used Dharm's helpful tips in adding the crème fraîche and other ingredients to it without causing any kitchen mishaps. One thing that didn't work out for me however, and which is the reason you don't see a slice of the tart in this post, is that the cooking time for the caramel is indicated to be 15 minutes, which I did accordingly, but from the comments of other Daring Bakers, it appears it really needed about 22 minutes or more to actually fully set, and as you can guess, that means my caramel didn't fully set. So when I cut a slice of the tart a couple of hours after letting it sit in the fridge, the caramel oozed out and the slices were not presentable. This is another instance in the recipe which seems slightly inaccurate to me: my caramel, although it hadn't fully set, still hardened enough to have a soft caramel consistency after spending a night in the refrigerator, but the recipe indicates that you need only let it sit for an hour or two in the refrigerator before serving it. Ah well, live and learn.
My little bit of fun with this recipe was when I had to make the caramel decoration. Since I wasn't too excited about putting little shards of caramel all over the tart which I would then have had to fish out before giving slices to my nieces, I opted instead to try and make a caramel heart with an available cookie cutter. I think it served its purpose quite well in the end, and I prefer this bit of decoration to caramel pieces everywhere on the surface.

En Français: D’une manière générale, la recette était plutôt simple si on la suivait à la lettre. Je crois que l’astuce pincipale de cette recette est de laisser tous les ingrédients arriver à température ambiante avant de les utiliser (à part la crème fleurette évidemment). En fin de compte, je n’ai pas eu de problèmes avec le caramel et ai utilisé les bons conseils de Dharm quand à l’ajout de la crème fraîche et autres ingrédients au caramel chaud sans causer de dégâts à la cuisine. La seule chose qui n’a pas marché, et qui est la raison pour laquelle vous ne voyez pas de morceau de tarte parmi les photos, est que la recette indiquait un temps de cuisson de 15 minutes pour le caramel, ce que j’ai donc fait, mais d’après les commentaires d’autres pâtissiers téméraires, il s’avère que le temps de cuisson aurait du être d’au moins 22 minutes, et comme vous pouvez le deviner, le caramel n’a donc pas bien pris. Donc quand j’ai coupé la tarte après l’avoir laissé au réfrigérateur pendant quelques heures, le caramel a coulé et les morceaux n’étaient pas présentables. Il y a une autre erreur légère dans la recette en ce qui me concerne et elle se trouve dans le fait que malgré que mon caramel n’ai pas complètement pris, il a quand même suffisamment durci pour avoir la consistance d’un caramel mou après avoir passé la nuit au réfrigérateur, mais la recette indique qu’il ne lui faut qu’une ou deux heures pour durcir assez avant de servir la tarte. Bah, on en apprend des choses comme ça.
Je me suis un peu amusée avec cette recette quand est venu le moment de faire les décorations en caramel. Comme je n’étais pas très enthousiaste à l’idée de devoir mettre des tas de petits éclats de caramel dans la tarte que j’allais ensuite devoir retirer avant de donner de la tarte à mes nièces, j’ai décidé d’essayer de faire un cœur en caramel avec un emporte-pièce disponible. Je pense que l’essai a été fructueux et je préfère cette décoration à des éclats de caramel partout sur la tarte.

And how did it taste? you ask. Well, I admit I cringed a little when I saw the combination of milk chocolate and caramel as I am a dark chocolate girl myself and don't like things that are extremely sweet. My nieces, who are 6 and 4, both found the tart too sweet, if that tells you anything, so my sister and I (my brother-in-law didn't have any) had to eat most of it, and we both agreed that it was cloyingly sweet, although it improved considerably after spending a night in the refrigerator, which perhaps allowed the flavors to settle. I also think I would either cut the cinnamon out of the dough or only put half or less of the suggested quantity in there as it had a very strong cinnamon kick which took away from its chocolate flavor. But I want to thank our gracious hosts Veronica and Patricia for the challenge as I think I've got a handle on caramel now. By the way, in case anyone wondered, I used Callebaut milk chocolate as I didn’t have my trusty Valrhona on hand, but Callebaut is great chocolate too.

En Français: Et quel goût cela avait-il alors? me demandez-vous. J’admets que j’ai frissoné en entendant la combinaison de chocolat au lait et caramel car moi-même je préfère le chocolat noir et n’aime pas les choses qui sont extrêmement sucrées. Mes nièces, qui ont 6 et 4 ans, ont toutes les deux trouvé que la tarte était trop sucrée, ce qui dit tout, et ma sœur et moi (mon beau-frère n’en a pas mangé) ayant du en manger la majorité, nous sommes mises d’accord qu’elle était vraiment trop sucrée, même si elle s’est nettement améliorée après avoir passé la nuit au réfrigérateur, ce qui a peut-être permis aux parfums de se stabiliser si j’ose dire. Je pense aussi que si je devais refaire la pâte, j’enlèverai la cannelle ou au moins je diviserai la quantité à mettre par deux car elle donnait un accent très prononcé à la pâte, ce qui dévalorisait son goût chocolaté. Mais je voudrais remercier nos très grâcieuses hôtesses Veronica et Patricia pour ce défi qui m’a permis de bien maîtriser le caramel. Au fait, au cas où il y aurait des curieux, j’ai utilisé du chocolat au lait Callebaut comme je n’avais pas de Valrhona disponible, et c’est aussi du très bon chocolat.

Bookmark and Share

Saturday, August 25, 2007

I'm Back! US Loot Part 2 as Told - Je Suis de Retour! Butin Américain 2ème Partie racontée

Alligator tastes like a mix of chicken and fish. Do I have your attention now?

I'm back from being unable to post regularly for the past couple of weeks and have had some gustatory and culinary adventures while I was gone. I'm sorry to say that I did not record all of my food experiences while I was in Florida (the panhandle or L.A. as in Lower Alabama for those in the know) as I was truly on vacation and often forgot to take my camera with me when we went out to eat, so I don't have a picture of the alligator pieces, although frankly you wouldn't have been able to tell they were alligator because they were fried (as in breaded and). I actually thought about my camera approximately every single time we arrived somewhere to eat as opposed to when we walked out the door.
Thus, for the most part I can only tell you that I ate alligator which, as aforementioned, tasted like a mix of chicken and fish to me and was therefore not clearly identifiable to my palate (and hence unappealing), and that this was accompanied by twelve oysters on the half shell (you can eat them year round in Florida), and then followed by crab legs. The view out over the harbor in Port St. Joe as the sun was setting contributed to an overall cozy feeling, although I must admit that I am not an expert at the "eating of the crab" ritual. My friend Amie, whom I was visiting, and I cheered on the couple of instances when I actually got a whole leg to come out of the shell. This meal of various waterborne creatures culminated in a very rich but very satisfying homemade peanut butter pie (I wanted key lime pie but the waiter said that of the various choices, only the peanut butter pie was homemade, so I clearly had to go for that one). I'm quite sure that that peanut butter pie consisted roughly of a jar of peanut butter mixed with a lot of cream cheese which gave it a velvety smoothness and weight on the tongue that was quite comforting.

I was desperate to find some green tomatoes so I could ask Amie's grandmother to fry them for me (hers are ever so light because of her special recipe for the coating), but unfortunately as Florida has experienced a severe drought this year, most of their produce is shipped in from elsewhere and green tomatoes are not to be found. Unfortunately this means I cannot put a recipe for fried green tomatoes on here, although I would have so loved to.

I mentioned before that I'd been eating some fabulous fried chicken with mashed potatoes and green beans. To the list can be added some freshly fished and fried catfish, which is delicious when done properly and which does not feel oily or rich at all (I believe Amie's father's secret is using Zatarain's deep frying mix - and probably the fact that the catfish were fresh out of his catfish pond), black eyed-peas and lima beans, as prepared by Amie's grandmother (the black-eyed peas are especially delicious), and quite a bit of buttermilk biscuit and cornbread.
Again, I apologize for the lack of food pictures and offer up a few of the beach instead.

I do have a recipe for a truly Southern dessert which I will offer up within the next couple of posts and there will also be some Native American recipes from my week in South Dakota on the menu in due time, so stay tuned.

En Français…

L’Alligator a un goût entre le poulet et le poisson. Est-ce que j’ai toute vôtre attention?

Je suis de retour à Chicago de mes voyages intra-américains qui ne me permettaient pas d’écrire de billets ces deux dernières semaines et j’ai eu plusieurs aventures gustatives et culinaires pendant ce temps. Je suis navrée de vous dire que je n’ai pas pris de photos de mes repas pendant que j’étais en Floride (dans le manche à poêle ou le bas de l’Alabama comme il l’appele là-bas) parce que j’étais vraiment en vacances et oubliais souvent d’emmener mon appareil avec moi quand nous allions manger, donc je n’ai pas de photos des morceaux d’alligator, quoique en vérité vous n’auriez pas pu l’identifier comme tel car il était frit (c'est-à-dire pané). En fait, je pensais à mon appareil pratiquement à chaque fois qu’on arrivait quelque part pour manger plutôt que quand nous partions pour y aller.
Donc, je ne peux que vous dire que j’ai mangé de l’alligator qui, comme je l’ai dit auparavant, avait un goût entre du poulet et du poisson, ce qui le rendait inidentifiable (et ne me plaisait donc pas), et que ceci était accompagné de 12 huîtres (que l’on peut manger toute l’année en Floride), puis suivi par du crabe. La vue du port dans la petite ville de Port St. Joe au coucher du soleil a contribué à une atmosphère générale de bien-être, en dépit du fait que je ne sais vraiment pas casser les pattes d’un crabe comme il faut. Mon amie Amie (Ay-mie) et moi lancions des exclamations les quelques fois où j’arrivais à sortir de la chair en un seul gros morceau. Ce repas de créatures marines variées se termina par une tarte au beurre de cacahouète faite maison qui fut très goûteuse et riche en texture (je voulais la tarte bien connue de Floride nommée Key Lime Pie mais le serveur nous indiqua que seule la tarte au beurre de cacahouète était faite maison, donc je n’avais pas le choix). Je suis pratiquement sure et certaine que cette tarte consiste d’un pot entier de beurre de cacahouète mélangé avec du fromage blanc, ce qui lui donne une texture très lisse, un poids très agréable sur la langue, et donne une sensation de confort.

Je voulais à tout prix trouver des tomates vertes pour pouvoir demander à la grand-mère de Amie de me les frire (les siennes sont très fines et légères grâce à sa recette spéciale pour la panure), mais malheureusement la Floride a été proie à une sécheresse extrême cette année, ce qui fait que leurs fruits et légumes sont importés et qu’il est impossible de trouver des tomates qui sont encore vertes. Donc je ne peux pas vous donner de recette pour les tomates vertes frites ici, ce que j’aurai vraiment aimé faire.

J’ai déjà dit que j’avais mangé du poulet frit délicieux avec de la purée et des haricots verts. A cette liste, j’ajoute avoir mangé du poisson-chat pêché et frit le même jour, ce qui est particulièrement bon et ne donne pas une sensation de gras ou de lourdeur (je crois que le secret du père d’Amie est d’utiliser un mélange pour panure appelé Zatarain’s de la Nouvelle Orléans – et surtout le fait que les poissons avaient été pêché dans son propre étang), des haricots dont je ne connais pas le nom en Français (ils sont petits et blancs avec un « œil » noir) et des fèves preparés par la grand-mère d’Amie (les petits haricots étaient franchement délicieux), et pas mal de petits pains au lait ribot et de pain au mais. Je me re-excuse de ne pas avoir pris de photos de nourriture et vous offre quelques photos de la plage à la place.

J’ai quand même une recette pour un vrai dessert du Sud américain que je vous présenterai dans un prochain billet et il y aura aussi des recettes Indiennes (des Indiens d’Amérique) à venir, donc restez à l’écoute.

Bookmark and Share

Wednesday, August 8, 2007

Fruits and an Engineer - Des Fruits et un Ingénieur

Once upon a time, I studied engineering. I am not an engineer now, but I have been trained to think like one and even though I may repress the urge to do so, this tendency pops up on the most unexpected occasions. So when I had some beautiful summer fruit of various shades, some tall dessert/wine/whatever glasses, and a heat wave such as the one we had just recently in Paris, I made fruit cups that obeyed the way in which light breaks down. And this does not require an engineering degree in the least, just a fleeting memory of science classes in elementary school where they showed you a prism and taught you ROYGBIV. Remember ROYGBIV? Red, Orange, Yellow, Green, Blue, Indigo, Violet. OK so Blue, Indigo and Violet are all really just one in the blueberry layer, so sue me. That's all you need really, some fruit, a little bit of fromage blanc (sour cream might do the trick in the US), some whipping cream, a smidgen of sugar, and there you go. It's pretty and refreshing.

I should probably make some while I’m here in the panhandle of Florida and the heat index is 103°F with 100% humidity. In other food news, I’ve just inhaled some fabulous fried chicken, mashed potatoes and gravy and green beans, because I am, after all, in the “South”.

Simply layer some whipped sour cream at the bottom of the glasses and various layers of fruit of your choice. Whip some whipping cream with a couple of tablespoons of sugar and layer on top, then decorate with a fruit of your choice. My layers are (bottom to top) blueberries, kiwi, banana, mango, raspberries, and a strawberry to decorate. Refrigerate so that it's really fresh.

En Français…

Il était une fois, j’ai fait des études d’ingénieur. Je ne suis pas ingénieur maintenant, mais j’ai été formé comme tel et pense souvent de cette manière, et même si je réprime de telles tendances, elles apparaissent aux moments les plus imprévus. Donc quand j’avais de beaux fruits d’été de couleurs variées, quelques verres ou verrines, et une vague de chaleur comme celle qui s’est abattue sur Paris tout récemment, j’ai fait des verrines de fruit réparties selon la manière où la lumière se disperse. Besoin n’est pas d’avoir un diplôme d’ingénieur, juste un souvenir vague du cours de physique élémentaire (et par élémentaire je veux dire à l’école élémentaire) où l'on vous montra un prisme et la dispersion de la lumière. En Anglais on se souvient de l’ordre des couleurs en faisant comme si c’était le nom d’un homme, Roy G. Biv, Rouge, Orange, Jaune (Yellow), Vert (Green), Bleu, Indigo, Violet. Bon d’accord, Bleu, Indigo et Violet font tous partie d’une seule couche, celle des myrtilles, faut pas charrier non plus. Tout ce dont vous avez besoin est de plusieurs genres de fruits, du fromage blanc, de la crème fleurette, un petit peu de sucre, et voilà. C’est joli et rafraîchissant.

Je devrais probablement en faire là pendant que je suis dans le manche à poêle de la Floride (nord-ouest) et que l’index de chaleur est de 37°C avec 100% d’humidité. Autre histoire de bouffe: je viens de déguster du délicieux fried chicken avec de la purée et du gravy et des haricots vert pour le déjeuner. Après tout, je suis dans le vrai « Sud » des Etats-Unis.

Faîtes tout simplement des couches en commençant par du fromage blanc (que vous aurez préalablement battu pour le rendre crémeux) au fond des verres/verrines et en continuant avec les fruits de votre choix. Puis fouettez de la crème fleurette avec 2 ou 3 cuillères à soupe de sucre et versez par dessus. Décorez avec d’autres fruits. Mes couches étaient (de bas en haut) des myrtilles, du kiwi, de la banane, de la mangue, des framboises, et une fraise pour décorer. Réfrigérez pour que ça soit vraiment frais.

Bookmark and Share

Sunday, August 5, 2007

US Loot Part 1 - Butin Américain 1ère Partie

Ceci sera court, juste pour vous dire que ce voyage s’annonce bien… Voyez ce que j’ai trouvé mon deuxième jour ici en vente à Whole Foods (grand supermarché «bio » et autres). Pour ceux qui ont lu mon billet à ce sujet, vous voyez ce que ca représente… Je ne sais pas pourquoi ça dit "new!" (nouveau), ce n'est pas un nouveau parfum du tout...

IN ENGLISH: This will be short, just to tell you that this trip is beginning well… See what I found on my second day here on sale at Whole Foods. For those of you who read my post about this, you know what this means to me… I have no idea why it says "new!" it's not a new flavor at all...

Et puis juste une autre photo pour montrer le temps radieux qu’il faisait hier (aujourd’hui le temps est maussade, il fait moins chaud mais plus humide, et le ciel est complètement couvert). J’espère avoir du soleil de nouveau pour pouvoir prendre des photos.

IN ENGLISH: And just another picture to show the beautiful weather we were having yesterday (today the weather is sullen, it’s not as hot but more muggy, and the sky is totally cloudy and gray). I hope we get some more sun so I can take some pictures.

Bookmark and Share

Wednesday, August 1, 2007

It's Here! It's Now! - J'y Suis! Maintenant!

I'm 32 today. Yep, it's my birthday and when I was a kid I was convinced that all these major things would happen to me in my life when I'd be 32. How old are you going to be when you get married, Hilda? 32. Not 25 or 28? Nope, 32, he can wait until then. How old are you going to be when you become a master of the universe, Hilda? 32. How old are you going to be when you have a baby, Hilda? 32. Apparently, sometime around the age of 8 or 9, I decided that all the big and momentous things in my life would happen to me when I was 32. So... here I am, bring it on!

Two pictures to go with this post:

1) A totally awesome birthday gift from my friend Rachel: A silicone baking pan in the shape of lego pieces... I know you're jealous.

2) A picture to say that I'm goin' to the states tomorrow (scanned, sorry about the quality), and that I'm not sure how, where or when I'm going to blog this month, but if you will allow it, we will find out together... =)

Le French...

J'ai 32 ans aujourd'hui. Et oui, c'est mon anniversaire (ou nanniversaire comme on aime dire dans la famille) et quand j'étais petite, j'étais convaincue que des tas de choses importantes dans la vie m'arriverait quand j'aurai 32 ans. Quel âge auras-tu quand tu te marieras Hilda? 32 ans. Ah, pas 25 ans ou 28 ans? Non, 32 ans, il peut attendre jusque là. Quel âge auras-tu quand tu deviendras un maître de l'univers Hilda? 32 ans. Quel âge auras-tu quand tu auras un bébé Hilda? 32 ans. Apparemment, vers mes 8 ou 9 ans, j'ai décidé que tous les événements majeurs dans ma vie arriveraient quand j'aurai 32 ans. Bon bah... J'y suis, faîtes voir ça!

Les 2 photos que j'inclus dans ce billet:

1) Un cadeau super extra génial de mon amie Rachel: un moule en silicone en forme de pièces de Lego... je sais que vous êtes jaloux.

2) Une petite photo pour dire que je m'en vais chez les 'ricains demain (scannée, désolée pour la qualité) et que je ne suis pas sûre de comment, où et quand je vais blogger durant ce mois, alors on va découvrir ça ensemble si vous le voulez bien.... =)

Bookmark and Share
Related Posts with Thumbnails